Juin 092018
 

Apprendre à repérer les menaces de votre adversaire est extrêmement important, et fait l’objet de trois cours sur ce site:

Cours 1: Il faut toujours vérifier tous les échecs

Cours 2: Quels sont les éléments tactiques ?

Cours 3: Quelle est la menace ?

Cet article regroupe plusieurs exemples de positions dans lesquelles il y a une menace. Saurez-vous les repérer ? Vous découvrirez aussi plusieurs proverbes tirés de notre méthode de réflexion en huit points.

Apprenez à voir les menaces les plus simples

Pour commencer, saurez-vous voir quelle est la menace dans les deux exercices suivants ? Les réponses se trouvent un peu plus bas.

Diag. 1: les Blancs viennent de jouer 39.Cd4-f5. Quelle est la menace ?

Diag. 2: les Noirs viennent de jouer 14…Ce8-c7. Quelle est la menace ?

Ces exemples sont simples, mais ce sera le cas de la plupart des menaces créées par vos adversaire. Il est moins important de savoir voir les menaces compliquées que de savoir voir, à chaque coup, toutes les menaces simples de vos adversaires.

Premier conseil: Apprenez, à chaque coup, à vous demander quelle est la menace de votre adversaire. Il est possible que votre adversaire ne menace rien, mais vous devez en être sûr.

Solutions:

Diagramme 1: les Blancs menacent de jouer la fourchette 40.Ce7+  (Tatiana Baklanova – Lela Javakhishvili, Olympiades 2016 (ronde 1)).

Diagramme 2: les Noirs menacent de jouer 15…Fa6 qui gagne une qualité par une enfilade sur la Dame en e2 et la Tour en f1 (Bela Khotenashvili – Olga Lagutina, Olympiades 2016 (ronde 1)).

Découvrez trois autres exemples dans cet article.

Ce n’est pas parce qu’un coup défend qu’il ne menace rien

Ce proverbe signifie qu’il faut toujours rester vigilant: ce n’est pas parce que votre adversaire défend, ou pare une menace, qu’il ne menace rien.

En voici une illustration tirée de la partie jouée entre Alexandra Kosteniuk et Alina Kashlinskaya lors du championnat du Monde de blitz 2016:

Diag. 3: les Blancs viennent de jouer 35.Fg4. Quelle est la menace ?

Réponse: ils menacent de gagner une qualité par l’attaque à la découverte 36.f6+.

Pour parer cette menace, les Noirs ont joué 35…Tc7:

Diag. 4: quelle est la menace ?

Réponse: les Noirs menacent de gagner la Dame blanche en jouant 36…Td8 (37.f6+ Re8 ne sauve pas les Blancs).

Voici un autre exemple, tiré de la partie jouée entre Peter Nielsen et Gata Kamsky lors des olympiades 2006:

Diag. 5: les Noirs viennent de jouer 26…Te8-e7.

Le coup des Noirs défend le Fou en c7 mais menace aussi de gagner la Tour blanche par l’attaque à la découverte 27…Fxh2+

Deuxième conseil: Rappelez-vous qu’on peut parfois parer une menace tout en créant une autre menace

Ce n’est pas parce que votre adversaire recule qu’il ne menace rien

Ce proverbe est illustré dans la position suivante, tirée de la partie jouée entre Chen Zhu et Vlada Sviridova, lors du championnat du Monde de blitz 2016.

Diag. 6: les Noirs viennent de jouer 48…De4-e6. Quelle est la menace ?

Réponse: les Noirs menacent de gagner la Dame blanche grâce à l’attaque à la découverte 49…Fxf4+

Troisième conseil: Souvenez-vous que ce n’est pas parce que votre adversaire recule qu’il ne menace rien !

Un petit coup anodin qui crée une menace

La position suivante est tirée de la partie Anouk Chemla – Beline Yuan jouée lors du championnat de France jeunes 2015:

Diag. 7: les Noirs ont joué 19…De7. Ce coup semble anodin, et pourtant il crée une menace. Voyez-vous laquelle ?

Réponse: La menace est 20…f4 qui attaque le Fou en h3 et le Cavalier en e3. Si 21.Fxe6 fxe3 et les Noirs gagnent une pièce car ils attaquent toujours deux pièces blanches. Avec la Dame encore en d7, 21.Fxe6 sauverait les Blancs grâce à la contre-attaque sur la Dame noire.

Quatrième conseil: Méfiez-vous d’un coup qui semble anodin, il peut créer une menace !

En résumé

Apprendre à voir quelle est la menace est essentiel pour ne pas perdre du matériel ou se faire mater. L’étape suivante pour mieux jouer aux échecs est d’apprendre à parer les menaces. Découvrez les 6 façons de parer une menace dans notre cours 4.

Télécharger cet article au format PDF: Quelle est la menace

Juin 062018
 

Découvrez dans cette vidéo 4 finales à connaître absolument pour mieux jouer aux échecs:

  • La finale Roi + pion contre Roi: comment la gagner lorsque c’est possible
  • La finale Roi contre Roi + pion: comment réussir à annuler
  • La position du trébuchet
  • La finale Dame contre pion sur la 7e rangée: comment profiter de votre avantage matériel pour gagner le pion adverse

En complément de cette vidéo, vous pouvez lire ou relire notre article Comment gagner la finale Roi + pion contre Roi

Mai 062018
 

La position suivante est tirée de la partie Raimundo Garcia – Eduardo Figueroa, jouée lors du championnat d’Argentine en 1963:

Les Noirs viennent de mettre leur Tour en g8. Ils menacent ainsi d’un échec à la découverte s’ils déplacent leur Fou sur n’importe quelle case. Voyez-vous comment les Blancs parèrent la menace ?

Le conseil du jour: Pensez à l’échec à la découverte et à l’échec double !

Télécharger ce conseil au format PDF: Conseil 412

Avr 302018
 

La position suivante est tirée de la partie Oleg Korneev – Emil Sutovsky jouée à Montréal en 2006.

Les Blancs ont un Fou de moins mais leur pion passé est dangereux. Voyez-vous quel coup leur permet de gagner grâce à ce pion passé ?

Le conseil du jour: Pour gagner en finale, il faut jouer avec précision !

Télécharger ce conseil au format PDF: Conseil 411

Avr 292018
 

La position suivante est tirée de la partie Alexey Shirov – Levon Aronian, jouée lors du mémorial Tal à Moscou en 2006. Les Noirs ont une Tour de plus, mais le pion blanc est menaçant. Voyez-vous quel coup, qui conduit à un zugzwang, força l’abandon des Blancs ?

Le conseil du jour: Pensez au zugzwang pour gagner !

Télécharger ce conseil au format PDF: Conseil 410