Oct 132016
 

Le proverbe Ce n’est pas parce que votre adversaire recule (ou défend) qu’il ne menace rien fait partie des 11 proverbes pour mieux jouer aux échecs. Je l’ai déjà illustré dans le conseil 57/365: deux proverbes pour mieux jouer aux échecs.

L’exemple du jour est tiré de la partie que j’ai jouée le week-end dernier (j’ai les Noirs).

Les Blancs viennent de prendre en c6. Leur Dame attaque la Dame et la Tour noires.

Une façon simple de parer ces deux menaces aurait été de jouer 12…Dxc6, mais après 13.Fxc6 ma Tour est attaquée et je vais encore perdre du temps à la défendre.

Pour éviter de perdre du temps, j’ai choisi plutôt de jouer 12…Db8, qui sauve la Dame en fuyant et la Tour en la protégeant (vous souvenez-vous de PIFPIC ?).

Loin de perdre du temps, 12…Db8 présente de plus l’avantage de créer deux menaces. Voyez-vous lesquelles ?

Réponse: ce coup menace 13…Fb7, après quoi la Dame blanche ne peut plus fuir, et 13…Fd7 qui gagne le Fou blanc en b5.

Le conseil du jour: Rappelez-vous que ce n’est pas parce que votre adversaire recule ou défend qu’il ne menace rien !

Et n’oubliez pas de réviser les 11 proverbes pour mieux jouer aux échecs 🙂

Vous aimez cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous:
Opt In Image
Vous avez aimé cet article ?
Pour ne pas rater les nouveautés de ce site et vous donner une chance de progresser plus rapidement aux échecs, entrez simplement votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous.

Vous recevrez gratuitement en cadeau, sous forme de fichier pdf à télécharger, notre guide Échec et mat, 64 mats élémentaires pour les enfants et les adultes débutants.

Comme vous, je déteste les spams. Votre adresse mail ne sera utilisée que pour les informations de ce site (au maximum une à deux fois par semaine), et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

 Commenter

(obligatoire)

(obligatoire)