Déc 252016
 

La partie du jour, jouée entre Viswanathan Anand et Francisco Vallejo Pons en 2011, illustre le danger et la force, selon le camp dans lequel on se trouve, des pions passés.

Dans la position du diagramme, les deux joueurs ont chacun un pion passé sur la 6e rangée:

Voyons la suite de la partie (cliquez sur les coups pour suivre la partie):

Cette fin de partie contient plusieurs motifs intéressants:

  • la menace de chasser le Roi blanc de la case de blocage du pion c3 et la possibilité de nul par échec perpétuel par les Noirs après leur 26e coup.
  • la façon indirecte de parer cette menace en bloquant la colonne c par le 37e coup des Blancs.
  • l’utilisation d’un clouage pour récupérer le Cavalier
  • l’impossibilité des Noirs de gagner le pion passé sans entrer dans une finale gagnante pour les Blancs

Le conseil du jour: Suivez les exemples des champions pour protéger, avancer et promouvoir un pion passé

Vous aimez cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous:
Ne ratez plus aucun conseil !
Pour ne pas rater nos conseils et vous donner une chance de progresser plus rapidement aux échecs, entrez simplement votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous.

Vous recevrez gratuitement en cadeau, sous forme de fichier pdf à télécharger, notre guide Échec et mat, 64 mats élémentaires pour les enfants et les adultes débutants.

Comme vous, je déteste les spams. Votre adresse mail ne sera utilisée que pour les informations de ce site (au maximum une à deux fois par semaine), et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

 Commenter

(obligatoire)

(obligatoire)