Juil 092016
 

Tu as le droit de ne pas prendre une pièce, mais tu dois voir que tu peux la prendre

Les parties de joueurs débutants sont, en général, pleines d’erreurs telles que des pièces laissées en prise, des combinaisons simples (échecs à la découverte) oubliées, etc. Apprendre à voir ces éléments tactiques, c’est-à-dire toutes les caractéristiques de la position qui peuvent conduire à un changement dans l’équilibre matériel, est la deuxième chose à apprendre (après vérifier tous les échecs).

En apprenant à chercher les éléments tactiques, tu vas aussi apprendre à voir les combinaisons par toi-même, sans que quelqu’un ne te souffle: Les Blancs jouent et gagnent du matériel, comme c’est souvent le cas dans les exercices mais jamais dans les parties réelles.

Attention: si vous êtes arrivé sur cette page directement, je vous recommande de lire d’abord l’introduction aux cours 1 à 8.

La méthode proposée pour trouver les éléments tactiques consiste, une fois établie la liste de tous les échecs, à faire la liste:

  • de toutes les pièces (ou pions) en prise. Vérifier si les pièces en prise sont protégées, et comment (nombre de défenseurs).
  • de toutes les pièces non protégées, même si elles ne sont pas en prise.
  • des possibilités combinaisons tactiques telles que les fourchettes, les enfilades, les clouages…

Par exemple, dans le diagramme ci-dessous le Cavalier blanc en f5 est attaqué par le Cavalier noir en d6 et par la Dame noire, mais il est suffisamment protégé. A son tour il attaque le Cavalier d6, protégé par la Dame noire. La Dame blanche est attaquée par la Cavalier f4 (voilà un élément tactique qui semble important), mais ce Cavalier est lui-même attaqué par le Fou c1.

Dans le diagramme suivant, le pion noir en b5 attaque la Dame blanche. La Dame blanche et le Fou e2 attaquent tous deux le pion b5. Les Tours noires en a8 et h8 ne sont pas protégées, de même que le Cavalier d2 et le Fou e2.

Il faut également, dans chaque position, faire attention aux possibilités tactiques comme les clouages, les fourchettes, les enfilades, les pièces enfermées… Voici quelques exemples.

Dans le diagramme ci-dessous, aucun échec n’est possible ni de la part des Blancs, ni de la part des Noirs. Il y a quelques prises possibles, Cxe5, Txb4, Fxe4. Il y a aussi des pièces non-protégées: le Fou et le Cavalier blancs, et les deux Tours noires. Mais surtout, il faut voir que les deux Tours des Noirs sont sur la même diagonale, et que le Fou blanc menace de les attaquer par Fd7.

Le diagramme suivant montre une position qui semble assez complexe: il y a un déséquilibre matériel (les Blancs ont une pièce contre deux pions), une Tour et le Cavalier noirs sont infiltrés dans la position blanche, et peuvent créer des idées de fourchette par Ce2+, la Tour noire protège le Cavalier (attaqué par la Dame blanche) mais n’est elle-même pas protégée, la deuxième Tour noire forme avec la Dame une batterie sur la colonne f, qui attaque le pion f2 (mais celui-ci est bien défendu par le Fou en h4). Enfin, l’élément tactique important est la présence du Fou c4 sur la diagonale du Roi et de la Dame noire. Cette diagonale est bloquée par le pion noir en e6, mais ce pion est attaqué deux fois et protégé une seule fois.

Dans le diagramme suivant, en plus des échecs, des pièces en prise et des pièces non protégées (les vois-tu ?), il faut voir le clouage du Cavalier blanc en g5 par le Fou en d8, et la possibilité d’attaque à la découverte de la Dame noire par la Tour blanche si les blancs bougent leur Cavalier c4.

Dans la position du diagramme suivant, tu dois voir que la Dame blanche et la Tour e1 se trouvent sur la même colonne, et que le coup Te8 (n’importe quelle Tour) va gagner la Dame blanche car la Tour en e1 n’est pas protégée (il y a en plus une menace de mat du couloir si la Dame blanche bouge).

Les deux exemples suivants sont tirés d’une partie jouée par Marie lors du championnat des Yvelines 2013 contre le futur champion benjamin.

Les Noirs viennent de jouer 18…Fe6. Le Fou est en prise mais le pion est cloué car la Dame blanche n’est pas protégée. Le pion f6 n’est pas protégé non plus, et Marie joua 19.Dxf6 qui crée une menace de mat en g7, décloue le pion d5 et donc menace le Fou e6, qui de plus est maintenant lui-même cloué car la Dame noire n’est pas non plus protégée.

Un peu plus tard dans la même partie, on arrive dans la position suivante:

Les Noirs viennent de jouer 22…Tc8-d8. Cette fois, l’élément tactique à ne pas manquer est l’enfilade 23.Fg5.

Voici pour terminer quelques exemples tirés de parties de forts joueurs où des éléments tactiques sont importants:

Dans cet exemple, le Cavalier en a6 n’est pas protégé, et après 32.Txa8 Txa8 33.Dxc6, les Blancs attaquent la Tour et le Cavalier (J.Polgar – V.Kovacevic, San Bernardino 1987).

Dans la position ci-dessus, le Fou en b5 n’a pas beaucoup de cases. Après 18…a6 19.Fa4, le Fou n’est pas protégé en a4 et les Noirs disposent d’un échec: 19…Da5+ gagne le Fou. Question subsidiaire: les Noirs peuvent-ils inverser l’ordre des coups, c’est-à-dire faire d’abord échec en a5 puis jouer a6 ? (A.Beliavsky – Y.Yu, Coupe du Monde 2013 (ronde 1, 4e partie)).

Dans le diagramme précédent, les éléments tactiques importants sont le clouage du pion e6 par la Tour en e1, l’attaque à la découverte qui peut être faite par la Tour en d2 sur la Tour d5 si le Cavalier bouge.
20.Cxe6 Txd2 21.Cd4+ Rf6 22.Rxd2 gagne un pion (J.Polgar – V.Anand, New Delhi 1990).

Enfin, parmi les éléments tactiques dans la position ci-dessus, on doit voir qu’aucune des pièces noires n’est défendue. 21.Ce6 attaque le Fou et la Tour f4. Si les Noirs essaient de défendre leurs deux pièces par 21…Tf7, alors les Blancs disposent de 22.Cd8+, fourchette, qui gagne une qualité après 22…Txd8 23.Txd8, mais ils ont même le coup encore meilleur 22.Td8 (attaque la Tour a8 non protégée), et cette fois ils gagnent une Tour complète après 22…Txd8 23.Cxd8+ suivi de 24.Cxf7.

Toutefois la position est encore un peu plus compliquée… Après 21.Ce6, les Noirs disposent de la défense 21…Tf6 car après 22.Cxg7, 22…Tg8 regagne le Cavalier, qui est enfermé (B. Macieja – P. Wells, Championnat d’Europe, Varsovie 2005).

En résumé:

Lorsque ton adversaire joue, tu dois commencer par faire la liste de tous les échecs (pour les deux camps) et la liste de tous les éléments tactiques: les pièces en prise (protégées ou non), les pièces non-protégées (en prise ou non), les possibilités de fourchettes, de clouages, d’enfilades…

Si vous trouvez ces conseils utiles, n’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous.

Télécharger ce cours au format pdf:

Cours 2: quels sont les éléments tactiques ?

Ce cours est tiré des conseils donnés dans notre livre Le cours d’échecs de Marie

Envoyer
Vous aimez cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous:
Opt In Image
Vous avez aimé cet article ?
Pour ne pas rater les nouveautés de ce site et vous donner une chance de progresser plus rapidement aux échecs, entrez simplement votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous.

Vous recevrez gratuitement en cadeau, sous forme de fichier pdf à télécharger, notre guide Échec et mat, 64 mats élémentaires pour les enfants et les adultes débutants.

Comme vous, je déteste les spams. Votre adresse mail ne sera utilisée que pour les informations de ce site (au maximum une à deux fois par semaine), et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

  4 commentaires to “Cours 2: quels sont les éléments tactiques ?”

  1. Par exemple, dans le diagramme ci-dessous le Cavalier blanc en f5 est attaqué par le Cavalier noir en (e6) d6 et par la Dame noire, mais il est suffisamment protégé. A son tour il attaque le Cavalier e6, protégé par la Dame noire. La Dame blanche est attaquée par la Cavalier f4 (voilà un élément tactique qui semble important), mais ce Cavalier est lui-même attaqué par le Fou c1.
    Vous avez noté le cavalier noir en e6 alors que le cavalier est en d6.

  2. Ce cours est magnifique aussi pour les adultes débutants comme moi, n’ayant pas pratique assez le jeu. Pourtant, dans le diagramme de Polgar, 32.h6+! semble le meilleur coup, donnant une position gagnante. Il n’empêche, c’est fantastique de pouvoir développer le sens de la tactique et mieux réfléchir. Merci.

    • Vous avez raison, 32.h6+ est très fort. Les Noirs ne peuvent par exemple pas jouer 32…Dxh6 à cause de 33.Te7+ Rh8 34.Dxh6
      Cela illustre le cours 1: il faut toujours vérifier tous les échecs !

 Commenter

(obligatoire)

(obligatoire)