Sep 042018
 

Le coup intermédiaire, l’échec intermédiaire et le sacrifice desperado sont des motifs tactiques à connaître absolument pour calculer correctement les variantes et mieux jouer aux échecs. Découvrez toutes les explications dans ce cours (ce cours peut être téléchargé au format PDF à la fin de l’article).

Lire la suite »

Juil 152018
 

L’interférence (ou obstruction) est un motif tactique dans lequel une pièce est mise en prise de façon à ce que, quelle que soit la façon adverse de prendre cette pièce, la pièce qui reprendra permettra une combinaison grâce à son interférence sur l’action d’une autre de ses propres pièces.

Si l’explication ci-dessus n’est pas claire, voici un exemple simple, tiré de la partie jouée entre Levon Aronian et Viswanathan Anand à Wijk aan Zee en 2013:

Voici un deuxième exemple simple, tiré de la partie Karl Gilg – Aron Nimzowitsch, Karlsbad 1929

L’exemple suivant, tiré de la partie David Janovski – Emil Schallopp, Nuremberg 1896, est similaire, car les Noirs n’ont qu’une façon pratique de prendre la pièce offerte:

Lorsque plusieurs prises sont plausibles, mais que toutes permettent une combinaison adverse, ce motif devient plus intéressant et est alors parfois appelé motif de Novotny, du nom d’un compositeur d’échecs tchèque du 19e siècle, Antonín Novotný.

C’est le cas dans l’exemple suivant, tiré de la partie Olga Rubtsova – Valentina Belova, URSS 1945:

Dans l’exemple suivant, tiré de la partie jouée entre Anthony Miles et Craig Pritchett lors de l’open Lloyds Bank Masters 1982, les Blancs ont trois façons de prendre la pièce offerte par les Noirs, mais toutes perdent:

L’exemple suivant (Reinhart Fuchs – Viktor Korchnoi, Yerevan 1965) est similaire: le Fou des noirs est en prise trois fois:

La position suivante est tirée de la partie Erich Eliskases – Franz Hoelzl, Innsbruck 1929. Ici, la pièce offerte par les Blancs va être en prise 4 fois:

Terminons par une position tirée de la partie Sergey Karjakin – Evgeny Alekseev, Coupe du Monde 2007.

Si les Blancs pouvaient mettre leur Dame en f6 sans que les Noirs puissent prendre avec leur Dame le pion en e5, le mat en g7 serait imparable. Karjakin trouve une façon astucieuse de forcer cette situation:

Pour aller plus loin

Télécharger ce cours au format PDF: L'interférence

Téléchargez 10 exercices sur ce thème: 10 exercices sur le thème de l'interférence

Si vous avez trouvé ce thème difficile, lisez ou relisez les cours suivants:

Juil 092018
 

Un clouage en croix est un motif tactique dans lequel une pièce est clouée sur deux lignes à la fois (deux diagonales, une rangée et une colonne, une rangée et une diagonale ou une colonne et une diagonale).

En voici un exemple, tiré de la partie Vladas Mikenas – Lev Aronian, championnat d’URSS 1957:

Voici deux autres exemples:

Téléchargez ces exemples au format PDF: 3 exemples de clouages en croix