Août 082016
 

Conseil_8_exemple1_w300Nous utilisons tous l’ordinateur pour analyser nos parties ou les parties des grands joueurs. Les programmes disponibles aujourd’hui sont beaucoup plus forts que les meilleurs joueurs, et permettent en particulier de voir rapidement toutes les combinaisons tactiques.

Les programmes d’échecs sont aussi utilisés lors des retransmissions en direct des parties pour évaluer la position et proposer la suite la meilleure. Un exemple en est donné dans la figure ci-contre.

La barre verticale à gauche de l’échiquier donne l’évaluation de la position. En l’occurrence, celle-ci est de l’ordre de -3: les Noirs ont l’équivalent d’une pièce d’avance.

Cette position est tirée de l’une des parties jouée le 6 août 2016 lors de la 2e ronde de la coupe Sinquefield. Dans cette position, les commentaires sur Twitter donnaient tous Topalov, avec sa pièce d’avance, facilement gagnant. Le résultat: Topalov n’a pas pu faire mieux que match nul.

Le deuxième exemple (ci-contre) est tiré de la partie Maxime Vachier-Lagrave – Viswanathan Anand jouée au même moment dans le même tournoi.

Conseil_8_exemple2_w300L’évaluation donne un avantage d’un pion aux Blancs, bien que le matériel soit égal. Le résultat: les Blancs ont perdu.

Il faut, à mon avis, retenir les choses suivantes de ces exemples:

  • Ne vous fiez pas aveuglément à l’évaluation des ordinateurs lors de l’analyse d’une partie. Les ordinateurs ne sont pas des humains, et une position qui peut être clairement gagnante pour une machine ne l’est peut-être pas si facilement.
  • Quand l’ordinateur donne un net avantage à l’un des joueurs, vérifiez que vous comprenez pourquoi l’ordinateur donne cet avantage. Dans le premier exemple, l’ordinateur donne l’avantage aux Noirs bien que ceux-ci aient une pièce de moins à ce moment de la partie.
  • On voit dans ces deux exemples que les positions sont extrêmement complexes, avec de nombreux éléments tactiques. Dans ces positions très complexes, il est facile de se tromper et de ne pas jouer les meilleurs coups, voire de faire des gaffes.

Méfiez-vous des commentateurs qui donnent un avis à l’emporte-pièce (c’est le cas de le dire) basé uniquement sur une évaluation de l’ordinateur. Je préfère de loin les commentaires qui sont réalisés sans avoir recours à l’ordinateur, même si le commentateur se trompe parfois: cela permet au moins d’avoir une vision humaine de la position.

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires en dessous de cet article.

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous:
Opt In Image
Vous avez aimé cet article ?
Pour ne pas rater les nouveautés de ce site et vous donner une chance de progresser plus rapidement aux échecs, entrez simplement votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous.

Vous recevrez gratuitement en cadeau, sous forme de fichier pdf à télécharger, notre guide Échec et mat, 64 mats élémentaires pour les enfants et les adultes débutants.

Comme vous, je déteste les spams. Votre adresse mail ne sera utilisée que pour les informations de ce site (au maximum une à deux fois par semaine), et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

 Commenter

(obligatoire)

(obligatoire)