Déc 032016
 

Le championnat du monde 2016 a opposé le tenant du titre, le norvégien Magnus Carlsen, à son challenger, le russe Sergey Karjakin.

Après 12 parties, les deux joueurs sont à égalité et doivent jouer un match de départage qui commence par 4 parties rapides (à une cadence de 25 minutes + 10 secondes par coup).

Après deux nulles, Magnus Carlsen remporte la 3e partie. Sergey Karjakin, avec les Noirs, doit donc absolument gagner la dernière partie pour revenir à égalité.

La position suivante apparait sur l’échiquier après 48 coups:

Karjakin menace 49…Dg2#. Ce mat peut être paré en jouant 49.Dg3 ou 49.Tg1.

Carlsen choisit toutefois de jouer le plus risqué 49.Tc8+. Après 49…Rh7 (diagramme suivant), les Blancs disposent d’un spectaculaire mat en deux coups. Voyez-vous comment ?

Réponse: Carlsen a joué le beau sacrifice de Dame 50.Dh6+ (il faut toujours vérifier tous les échecs), qui conduit au mat: 50…Rxh6 51.Th8#, ou 50…gxh6 51.Txf7#

Le championnat du monde se termine ainsi sur un mat spectaculaire, mais Carlsen a pris un risque: après 49.Tc8+ les Noirs pouvaient aussi jouer 49…Ff8, après quoi ils menacent de mat en g2 et en f1:

Les Blancs matent aussi dans ce cas après 50.Txf8+ Rxf8 51.Txf7+, de façon moins spectaculaire mais dans une variante plus difficile à calculer.

Le conseil du jour: N’oubliez pas de vérifier tous les échecs si vous voulez devenir champion du monde !

Vous avez aimé cet article ? Pour ne pas rater les nouveautés de ce site et vous donner une chance de progresser plus rapidement aux échecs, rejoignez gratuitement l'école d'échecs en ligne Apprendre-les-Echecs !

Vous aimez cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous:

 Commenter

(obligatoire)

(obligatoire)