Août 042017
 

Continuons aujourd’hui notre examen des mécanismes en jeu dans une combinaison tactique avec la position suivante, tirée de la partie Jonathan Waugh – Timothy Spanton jouée à Port Erin (sur l’ile de Man) en 2001:

Les Noirs ne peuvent pas faire échec, mais on constate tout de même que le Roi blanc est exposé sur la diagonale e5-h2. Les Noirs attaquent le pion en a2 (protégé) et deux fois le pion en h3 avec la batterie Fou + Dame. La seule pièce attaquée par les Noirs est le Fou en f4, protégé uniquement par la Dame blanche.

Le conseil du jour: Une bonne façon de voir les combinaisons est de rechercher les éléments tactiques présents dans la position

Télécharger ce conseil au format PDF: Conseil 340

Vous aimez cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous:
Ne ratez plus aucun conseil !
Pour ne pas rater nos conseils et vous donner une chance de progresser plus rapidement aux échecs, entrez simplement votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous.

Vous recevrez gratuitement en cadeau, sous forme de fichier pdf à télécharger, notre guide Échec et mat, 64 mats élémentaires pour les enfants et les adultes débutants.

Comme vous, je déteste les spams. Votre adresse mail ne sera utilisée que pour les informations de ce site (au maximum une à deux fois par semaine), et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

  2 commentaires to “Conseil 340/365: apprenez à voir les combinaisons tactiques”

  1. Comme vous le dites souvent, les échecs ne sont pas les dames, donc dans le processus de réflexion et d’analyse de cette combinaison, il est important je pense de s’arrêter quelques instants sur un coup autre que Dxf4, qui perd la Dame, non ? D’abord parce qu’il vaut mieux perdre le Fou que la dame mais surtout parce que les Blancs pourraient avoir un bon coup à jouer, autre que Dxf4, qui mettrait à mal la prise de la Tour en f4

    • Vous avez raison, bien sûr. Les Blancs ne sont pas obligés de reprendre mais ils restent dans ce cas avec une pièce de moins. Je vais corriger le texte de l’article.

 Commenter

(obligatoire)

(obligatoire)