Mar 222017
 

Créer une menace de mat est souvent (mais pas toujours) une bonne idée, car cela permet d’avoir l’initiative car l’adversaire doit en général parer cette menace.

Mais créer plusieurs menaces de mat, c’est mieux: l’adversaire aura plus de mal à toutes les parer.

Un exemple nous est fourni par une variante dans la partie Bu Xiangzhi – Semetey Tologontegin jouée lors des Olympiades 2010.

Dans cette position, 39.Dg6 menace de mat en h7, en h6, et potentiellement en g8. Les Noirs ne peuvent parer cette triple menace qu’en donnant leur Dame contre le Cavalier blanc.

Le conseil du jour: Créer une menace de mat, c’est bien. Créer trois menaces de mat, c’est mieux.

Comme d’habitude, j’ai besoin de savoir si ce conseil vous a été utile afin d’adapter mes prochains exemples. N’hésitez donc pas à me faire part de vos commentaires en dessous de cet article.

Vous aimez cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous:
Ne ratez plus aucun conseil !
Pour ne pas rater nos conseils et vous donner une chance de progresser plus rapidement aux échecs, entrez simplement votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous.

Vous recevrez gratuitement en cadeau, sous forme de fichier pdf à télécharger, notre guide Échec et mat, 64 mats élémentaires pour les enfants et les adultes débutants.

Comme vous, je déteste les spams. Votre adresse mail ne sera utilisée que pour les informations de ce site (au maximum une à deux fois par semaine), et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

 Commenter

(obligatoire)

(obligatoire)