Juil 092017
 

Nous avons vu hier un exemple de finale avec un pion de plus. Dans la finale du jour, tirée de la partie Loic Travadon – Arthur Lucas, championnat de France jeunes (pupilles) 2014, le matériel est égal mais les Blancs gagnent grâce à leur domination de l’échiquier:

Le conseil du jour: Placez vos pièces de façon active pour dominer l’échiquier et gagner en finale !

Télécharger ce conseil au format PDF: Conseil 317

Juil 082017
 

La finale suivante est tirée de la partie Yovann Gatineau – Marc-Antoine Lomandong, championnat de France jeunes (pupilles) 2014

Pour gagner cette finale avec un pion de plus, les Blancs ont ainsi utilisé les techniques suivantes:

  • s’assurer que la Tour adverse ne peut pas utiliser la colonne ouverte
  • échanger les Tours
  • activer le Roi pour attaquer un pion faible
  • mettre l’adversaire en zugzwang

Le conseil du jour: Apprenez à jouer les finales !

Télécharger ce conseil au format PDF: Conseil 316

Juil 062017
 

Le joueur débutant (en particulier lorsqu’il s’agit d’un enfant) a souvent tendance à jouer trop vite les finales. Si cette tendance est parfois due au manque de temps lorsqu’on arrive à ce stade de la partie, elle est plus souvent due au sentiment que le matériel réduit permet de moins réfléchir.

Rien n’est moins vrai. Le matériel réduit signifie surtout que toute erreur peut être grave, transformant un gain en match nul, voire en défaite.

Parfois, un seul coup subtil en finale peut décider du sort de la partie. En voici un exemple tiré de la partie Anatole Vlachos – Yovann Gatineau jouée lors du championnat de France des jeunes (pupilles) en 2014:

Le conseil du jour: Prenez le temps de réfléchir en finale !

Télécharger ce conseil au format PDF: Conseil 314

Juin 202017
 

La position du jour est tirée de la partie Teodora Gasparodu – Chjara Sabiani jouée lors du championnat de France jeunes 2015:

Les Blancs ont joué 60.Rc6 et perdu la partie de la façon suivante:

Ils pouvaient pourtant sauver la partie si leur Roi arrive en c1. Le seul coup pour cela est contre-intuitif, puisqu’il faut reculer le Roi:

Le conseil du jour: Il faut toujours envisager les coups contre-intuitifs dans les finales de pions

Téléchargez ce conseil au format PDF: Conseil 299

Avr 252017
 

Lorsqu’elle est gagnante, une finale Roi + pion contre Roi demande souvent un peu de soin.

Voici un exemple tiré de la partie August Wilhelm Franke – Ernst Flechsig, Leipzig 1877, dans lequel les Noirs doivent faire barrage avec leur Roi pour empêcher les Blancs d’annuler:

Le conseil du jour: Pensez à utiliser votre Roi dans les finales Roi + pion contre Roi !

Vous pouvez réviser ces finales dans notre article intitulé Comment gagner la finale Roi + pion contre Roi