Sep 192016
 

Gagner aux échecs, même contre un joueur plus faible que soi, n’est pas toujours facile. Pour y arriver, il faut souvent faire preuve d’une grande patience et jouer en contrôlant la partie (ne pas prendre de risque, ne pas se mettre en retard au temps) et en essayant de causer des problèmes à son adversaire.

Un exemple en est fourni pas la partie jouée entre la joueuse russe Natalija Pogonina (élo 2484) et la joueuse écossaise Joy Durno (élo 1894) lors de la première ronde des Olympiades 2016. Malgré ses 600 points élo de plus, la joueuse russe a eu beaucoup de mal à prendre un réel avantage, et ce n’est qu’au 47e coup que les Noirs craquent et perdent du matériel sur une déviation de la défense. Voici la partie (cliquez sur les coups pour voir la partie):

– Jusqu’au 36e coup, les Blancs ont l’initiative mais sans réussir à prendre un avantage important
– au 36e coup, les Noirs donnent un pion en échange de l’initiative
– les Noirs finissent pas craquer au 47e coup. Ils viennent de jouer 47…Te8 dans la position suivante:

Avec 48.Cb6, les Blancs attaquent la Dame, défenseur de la Tour en e8 et prennent enfin un avantage décisif.

Le conseil du jour: Soyez patient aux échecs !

Télécharger la partie Pogonina - Durno au format pgn.

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous:
Opt In Image
Vous avez aimé cet article ?
Pour ne pas rater les nouveautés de ce site et vous donner une chance de progresser plus rapidement aux échecs, entrez simplement votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous.

Vous recevrez gratuitement en cadeau, sous forme de fichier pdf à télécharger, notre guide Échec et mat, 64 mats élémentaires pour les enfants et les adultes débutants.

Comme vous, je déteste les spams. Votre adresse mail ne sera utilisée que pour les informations de ce site (au maximum une à deux fois par semaine), et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

 Commenter

(obligatoire)

(obligatoire)