Mai 042017
 

Voici un nouvel exemple de destruction du roque adverse. Il est tiré de la partie Emir Dizdarevic – Anthony Miles, jouée à Biel en 1985.

Dans cette exemple, l’attaque commence par un sacrifice en h2 et se continue (au 15e coup) par un deuxième sacrifice (refusé) destiné à bloquer la seconde rangée:

Avr 292017
 

La position suivante est tirée de la partie jouée entre Michael Adams et Miikka Maki-Uuro lors du championnat d’Europe des clubs qui s’est déroulé à Izmir, en Turquie, en 2004. Elle illustre une façon de détruire le roque adverse pour profiter de l’absence de défenseurs.

La Dame et les deux Fous noirs semblent agressifs, mais ils ne défendent plus le Roi noir. Les Blancs gagnent en quelques coups de la façon suivante:

Le conseil du jour: Apprenez à profiter de l’absence de défenseurs autour du Roi adverse !

Comme d’habitude, j’ai besoin de savoir si ce conseil vous a été utile. N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires ci-dessous 🙂